top of page

Le GR à la trace ...

Dernière mise à jour : 2 juin 2023


 

L’autre jour, en parcourant (des yeux) l’Art de la Marche (1), j’y ai trouvé Loiseau (c’est son nom véridique), l’homme qui a inventé les GR.

L'art de la Marche. Un livre de Olivier BLEYS

Architecte à la Banque de France et passionné de marche, Jean Loiseau (1896-1982) crée, après la première guerre mondiale, un groupe de marcheurs qui sillonnent ensemble les chemins de France et d’Europe. Les sentiers balisés existent déjà. Mais ils sont rares. On les doit en grande partie à un certain Claude-François Denecourt, vétéran de l’armée napoléonienne. De retour chez lui à Fontainebleau en 1832, il va se consacrer à cette extraordinaire forêt qu’il arpentera en tous sens, dressant des cartes, marquant des itinéraires de promenades, référençant des sites pittoresques, nommant des arbres et des rochers remarquables.


Il publiera 14 guides couvrant 150 kms de chemins balisés.


Mais il faudra attendre vers le milieu du XXe siècle que Loiseau sorte de sa cage (il travaillait à la banque de France) pour que naisse le balisage des Grandes Routes (GR) du marcheur et ses fameuses marques rouges et blanches. C’est lors qu’un voyage aux Etats-Unis, en parcourant le parc des Appalaches où les chemins sont balisés de couleurs peintes sur toutes sortes de supports qu’il lui vient l’idée de laisser une trace que pourront suivre d’autres randonneurs après lui. Le premier tronçon du GR 3 d’Orléans à Beaugency est inauguré en 1947. Aujourd’hui les GR, rebaptisés « sentiers de grande randonnée » sont au nombre de 343 en France.


Pour finir, je dois dire que le coup de cœur que nous avons eu pour cette maison où logent les Gîtes de la Soulondre, tient aussi à la présence du GR 653 devant notre porte. La vie en se déroulant nous rend plus sensible aux signes qu’elle nous envoie, et j’étais résolue en quittant Paris à me remettre en marche.


Depuis beaucoup de marcheurs sont venus frapper à notre porte, avec des récits de voyage à rapporter, de rencontres à partager, de quêtes personnelles à confier. Alors, je marche dans leur tête. Et quand ils repartent par le GR au petit matin, la marque rouge et blanche me fait un petit clin d’œil.


« On n’est pas bien ici ? »


(1) L'Art de la Marche | Éditions Albin Michel © 2022

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page